Le Frais Regard, les récentes notes de lecture de Pierre Perrin

Le Frais Regard de Pierre Perrin
– les plus récents articles critiques en ligne –

En art, il n’y a pas de règles, il n’y a que des exemples.
Julien Gracq, Lettrines, 1967

Pourquoi la critique littéraire ?

Exercice de l’esprit, à la pointe de la vigilance et du plaisir enlacés, la critique est nécessaire. Elle signe la lecture, elle renseigne sur les sources et la nature de ce qui désaltère ou laisse dans la gorge un goût de feu, d’absinthe, un parfum de rose ou l’encrassement des boues. Qui peut lire sans réagir, sans tendre les bras ni se protéger quand l’attaque est trop vive ? Qui se laisse endormir ou bercer et se coudre les paupières, sans un mot ? La critique est dans la nature. Elle est la digestion, la séparation du bon grain et de l’ivraie, ce qui conduit au sang, au cœur qui bat et le reste s’en va.

épreuves critiquesLire ce que les autres, comme ici l’auteur, proposent, lumière levée, portique dressé, tous apparats rentrés, les tentures dans l’ombre, c’est se diriger plus sûrement vers ce qui vaut d’être lu et relu. L’essentiel conjugue le métier et le bonheur. C’est chez ce dernier, sans éclat que nécessaire, sans force que de conviction, que je vous convie. Il n’est de livre qu’apprécié, il n’est de lire que pour aimer. Mais cela s’apprend aussi, demande la caresse et la saillie ensemble. Je vous invite à vivre les yeux grands ouverts. Je ne commande à personne, je recommande à tous seulement le meilleur.

Entrez dans la lecture
[Passer cette introduction]


Chacun peut désormais imprimer la note de son choix, en cliquant ci-dessous. Il disposera du texte en noir et blanc avec la photo du livre, mais non des éléments de navigation à droite de la page web, pour alléger la facture d’encre. [Note du 10 janvier 2017]

Page précédente —  Imprimer cette page — Page suivante